samedi 16 août 2008

Copié/collé du blog de Pierre Moscovici



Bonjour Pierre, bonjour les amis.


Pour le 3ème paragraphe de ce billet de Pierre, on ne peut que rejoindre ses mots et espérer que les autres cadres soient bien conscients de la pertinence de cette position.
Je crois profondément que la démarche de Pierre rassemble de plus en plus, en tout cas largement assez pour que le Congrès soit non seulement réussi, mais que le PS en sorte plein d'énergies.


Martine et Bertrand, je le crois, agiront en ce sens. Ligne Claire aussi. En principe avec cette "majorité", c'est bien parti. Je croise des doigts, mais j'y crois depuis longtemps.
JCC travaille en tandem avec PM. Je le crois loyal et efficace envers lui, envers SD, envers le PS.
Quant à Fabius, aucune chance d'être présidentiable. Ou il le sait ou pas. Dans les 2 cas, il a perdu toute "réelle influence" : certes il peut encore nuire... ou être utile... à condition qu'il ne joue pas au plus malin. Ses soubresauts du passé ne sont pas de nature à rassurer (SEB a raison). De toute façon, ce n'est pas une carte maîtresse ou prioritaire dans le dispositif de PM. Par contre, il faut la jouer encore plus fine avec lui... le bougre est très malin... voire vicieux... il a hérité cela de Mitterrand... là encore, faisons confiance au tandem PM/JCC. (Selene a parfaitement décrit leurs positions sur l'échiquier ou le terrain de Rugby).


Je me permets de vous mettre un lien vers un billet intéressant écrit par Timothée Murcier... soutenez son investissement, il faut encourager ces jeunes lucides...
http://renovationetpragmatisme.blogspot.com/2008/08/congrs-les-prparatifs-ont-dj-commenc.html


Les amis, je me dois de vous dire "au revoir" pour un long moment... il m'est tombé un truc grave (double cancer, dont un du foie bien avancé) auquel je ne m'attendais pas du tout... je fois me faire hospitaliser... ça va être du lourd... de l'incertain... je me battrai tant que je peux... je suis bien entouré... j'espère revenir vous faire coucou rapidement... dès que je peux... mais selon les 1ères estimations, je serai dans les vaps par intermittence durant 8 à 12 mois.


Continuez à faire confiance en Pierre, en Martine, en Bertrand... D'ici à 2011, Pierre jouera un rôle priomordial... il aura besoin de vos énergies positives... soyez ouverts, aimants envers les autres... il faudra ré-enchanter le PS, la Gauche... il y a du travail pour restaurer la confiance... sortons de nos joutes stériles... pensons positif, global, large... arrêtons de titiller (réflexes Papvloviens cités par Pierre)... rassemblons...


Même Asse42 qui sera effondré le 23 novembre 08, il faudra le récupérer avec amour. Car c'est un bon gars au fond... et des comme lui, il y en a un paquet.
Pas de triomphalisme, pas de distributions des postes avant l'heure... pas de stigmatisation stupide à propos de Bertrand (bobo, parigot,...)... c'est lui qui sera "le mieux en forme" avec Pierre ET Martine entourés d'équipes actives, pour gagner 2012 ET 2017.
Je me battrai à titre personnel rien que pour vivre tout ça. D'ici là, je vous dis au revoir. Et merci pour toute l'amitié que pas mal d'ici m'ont témoigné.
Je vous embrasse, courage, confiance en Pierre et détermination. Nous réussirons, j'en suis absolument certain.


Bien à vous, Nihadyou.



Messages reçus sur le blog de Pierre Moscovici : témoignages d'amitié, qui me touchent profondément :



Nihad, sache que nous penserons à toi... envoie des petits mots dès que tu en auras la force.Par expérience, je sais que les medecins sont volontiers plus alarmistes que ne l'est la réalité. Cela se passera sans doute mieux que l'on ne te l'a annoncé.
Bon courage et amitiés..
Rédigé par: selene le 07 août 2008 à 08:24



@ Nihadyou,Je vous souhaite bonne chance et courage. Cordialement.
Isa.
Rédigé par: Isa le 07 août 2008 à 08:58



@NihadUne impulsion est donnée. Tu y as contribué, tu y contribues et tu y contribueras encore.Car ne pas se résigner, c’est notre force. Et les bonnes volontés vont être encore plus nombreuses.Je souhaite que l’on te retrouve bien vite.Bon courage.
Rédigé par: Jean-louis le 07 août 2008 à 09:15



Nihadyou je te souhaite du courage et de la patience. Même éloigné tu restes parmi nous.
Amicalement, jp.
Rédigé par: jpb le 07 août 2008 à 09:49



@nihadyouJe suis désolé d'apprendre cette mauvaise nouvelle. Comme tout le monde ici je te souhaite bon courage. N'hésite pas à revenir sur ce blog auquel tu as beaucoup contribué pour donner de tes nouvelles chaque fois que tu en auras la force.Amitiés.Phiphi



@Nihad
Comme la plupart des intervenants sur ce blog, je souhaite que tu puisses puiser dans ton inaltérable enthousiasme et ta détermination sans failles toutes les forces nécessaires pour surmonter ce à quoi tu es confronté.
Rédigé par: gabrielle le 07 août 2008 à 10:24



Bon courage nihad.
Rédigé par: guillaume le 07 août 2008 à 10:46



@NihadBeaucoup d'ondes positives du Morbihan accompagnent ce message pour vous adresser force, courage, espoir dans votre combat. A très vite. Bien cordialementNatalie
Rédigé par: Natalie le 07 août 2008 à 11:29



@nihadyouTiens-toi fort, amigo !
Rédigé par: Vens le 07 août 2008 à 11:51



@ Nihad
Touché par ton message je souhaite sincèrement te retrouver très rapidement sur ce blog.La qualité de ce dernier tient beaucoup au fait qu'au fil des jours, sans se connaître, se tissent des liens, certes virtuels, mais bien réels.Bon courage à toi.
Rédigé par: vertav le 07 août 2008 à 12:09



@ nihad
Bon courage pour la dure épreuve que vous allez traverser ! je ne doute pas un instant que vous vous en sortirez vous aussi vainqueur et triomphant de ces aléas lourds à supporter durant une période aussi longue.Avec mes pensées amicales
Rédigé par: nana le 07 août 2008 à 13:03


@ Nihad : tu ne l'imagines pas encore mais c'est incroyable comme on revient d'un truc hyper grave. Moi, c'était en 1993 et je m'étonne d'être toujours là et bien là ! courage, à très vite dès que tu le pourras.
Rédigé par: Nelly le 07 août 2008 à 13:34


@ Nihad
J'apprend avec tristesse la difficile epreuve dans laquelle tu es plongé.Je te souhaite beaucoup de courage afin de tres vite la surmonter et je suis certain que tu n'en manque pas.
J'espere te revoir tres vite sur les blogs, deja egoistement parce que j'apprecie de debattre avec toi mais surtout parce que je suis persuadé que les activités qui passionnent (et ça se sent que la politique te passionne!) aident à se vider un peu l'esprit et à oublier, pour un temps meme bref, ses malheurs.
Amitiés et courage
Rédigé par: Seb le 07 août 2008 à 13:37



Grosse pensée pour toi Nihad.
Bon courage
Rédigé par: Sangaku le 07 août 2008 à 14:30


Bon courage Nihad.
Rédigé par: marie mcb le 07 août 2008 à 15:18

Amitiés à Nihadyou. A bientôt.
Rédigé par: Nathalie des Alpes-Maritimes le 08 août 2008 à 11:40



Le mot de Pierre Moscovici - sur son blog le lendemain :


PS : à Nihadyou, je veux dire moi aussi mon amitié, et lui souhaiter du courage dans l’épreuve qu’il traverse. Je suis sûr qu’il saura remporter ce combat, et reviendra ici plus vite qu’il ne le croit lui-même.
07 août 2008 à 13:05 dans Commentaires d'actualité


Je vous remercie du fond du coeur et à bientôt, je me battrais.


Nihad

dimanche 3 août 2008

Ayons confiance envers les nôtres !


A propos des nôtres, en attendant le Congrès, il n'est pas intelligent de véhiculer l'image de politicards avides de pouvoir : l'effervescence qui agite le PS, dénoncée par une majorité de ses propres acteurs majeurs, démontre que les enjeux (2009, 2010, 2012) sont vécus avec beaucoup de sérieux. Il est donc normal qu'il y ait des divergences, des mises au point, des recherches de stratégies...

Quand on s'y penche de plus près, mis-à-part un courant qui s'obstine à imaginer présidentialiser le PS dès 2008, tous les autres rejoignent ce que Pierre clame depuis le début de l'année.

La ruche des idées (les joutes, les "recherches") ne doit pas être confondue avec un bordel d'agités intrigants avides de pouvoir : le poste de 1er Secrétaire est l'un des plus difficiles, des plus ingrats à animer au sein du PS : si c'est Pierre qui l'emporte comme nous l'espérons, il nous faudra l'aider au mieux pour atténuer les contestations qui fusent pour un oui ou un non, du panier de crabes que nous sommes...

Il faudra mettre de côté nos réflexes d'enfants gâtés de la démocratie, et agir en cohérence avec un programme stratégique qu'il nous proposera.

Le but est de construire collectivement un programme tronc commun qui rassemble tout le PS et bien au-delà... tout en affirmant notre identité en 2009, 2010 puis en 2012.
Pour y arriver, il faudra miser sur toutes les convergences, les conjuguer, se débarrasser des vieux réflexes archaïques qui éjectent facilement ceux qui ne pensent pas comme vous... il faudra rassembler, se respecter les uns les autres, se donner la main, car l'adversaire est sacrément coriace.

L'objectif primordial : ne pas perdre 2012 : nous n'en avons pas le droit. Haro donc sur ceux qui nous feraient perdre des énergies inutilement.

Cessons donc l'autoflagellation... le PS est un parti très respectable, avec des cadres qui le sont aussi. L'important est de bien préparer le Congrès, d'en sortir avec un cahier des charges clair, tous rassemblés derrière le/la 1er Secrétaire élu(e) par les adhérents le 22 novembre.

Ayons confiance en nous : parlons, agissons en ne dénigrant pas les nôtres. Il est temps de bien comprendre les propos de Pierre.



Bien à vous, Nihadyou

vendredi 1 août 2008

Bernard Kouchner se paie un "caca nerveux" sur France 24 !

Bernard Kouchner a l'air bien fatigué... vivement ses vacances.

Bernard Kouchner s'est offert un gros "caca nerveux" sur France 24 (que l'on ne verra jamais - toutes copies détruites, sauf une) suite à un reportage-portrait soi-disant à charge : je vous mets un lien vous permettant de revoir ce reportage - pas de quoi en faire un fromage - et ensuite le début de sa "colère"... ainsi que les plates excuses de "l'employé" de son épouse :


Je suis le 1er à ne pas tirer sur Kouchner... à ne pas le traiter de traître infâme... mais là... "la vérité" blesse-t-elle à ce point ?? Il est évident que le patron du Quai d'Orsay c'est Sarkozy, comme tout Président de la République qui veut marquer son territoire... et comme chacun sait, Sarko fait de l'opportunisme sa marque de fabrique... le Quai d'Orsay doit suivre... comme le 1er ministre, comme tous les ministères...

C'est au fond ce que Pierre Moscovici lui avait dit lors de leur débat "amical" avec la fumeuse Arlette Chabot : "qu'est-ce que tu fous dans un gouvernement de droite, cette droite là... ?"
Les Ors de la République sont certainement irrésistibles pour avaler tant de couleuvres.
Bien à vous, Nihadyou.

dimanche 27 juillet 2008

Médias et instituts de sondages ?? Méfiance absolue !?

Dessin de Reiser (Net)

Encore un sondage qui pose les mauvaises questions !!

Raz le bol !! Médias & instituts de sondages (celui-ci, CSA sous la férule de Bolloré) s'entêtent à ne pas poser la bonne question :

Parmi ces deux options, laquelle, selon vous, devrait être choisie à l'issue du Congrès PS ? :

1) élire un 1er secrétaire en 2008 qui soit le chef désigné, présidentiable en 2012 ?

ou
2) élire un 1er secrétaire dynamique et compétent qui anime la rénovation, puis organise des élections primaires en 2011 ?

Ensuite proposer la liste des personnalités pour chacune des deux options.

Ca nous gave... nous allons commencer à tirer à boulets rouges ! Tout se passe comme si ces 2 options n'étaient pas fondamentales, comme si les fédérations du Nord, des Bouches du Rhône, de Lyon ne s'étaient pas exprimées... comme si une majorité au PS, ce y compris 99% de ses ténors, ne s'était pas clairement exprimée pour se mettre en TRAVAIL COLLECTIF AVANT de se choisir le/la meilleur(e) porte-parole à la présidentielle suite à des primaires élargies organisées en 2011.

Ne tombons pas dans le piège, Camarades... se choisir un chef de suite provoquerait son affaiblissement certain d'ici 2012, et par la même, la perte des élections une fois de plus.

Attention au rouleau compresseur des stations de lavage de cerveaux propres aux médias & instituts de sondages, désormais très complices : l'option de la sagesse ne séduit personne... ils préfèrent la "pipolisation", la guerre des chefs, la course du plus fort... complète désinformation !!


Lisez plutôt comment ce sondage est présenté au Nouvel Obs, sans aucune nuance ni critique à l'égard de cette question lapidaire, cette question qui ne tient pas compte d'une nuance majeure qui fera du Congrès de Reims à la mi-novembre une réelle réussite ou une bérézina !!

Pourtant, le Nouvel Obs roule plutôt côté intérêt général du PS, non ?? Y aurait-il une taupe à sa tête ??



Rédigé par:Nihadyou le 27 juillet 2008 à 09:16 - Extrait de com. posté sur le blog de Pierre Moscovici.

samedi 26 juillet 2008

Les jeunes du PS sont en pleine ébullition ! Vivement que le Congrès soit enfin derrière nous, que l'on se mette au travail avec eux ?

Timothée Murcier, un jeune cadre de 23 ans en pleine ébullition !


Nous avons rencontré Timothée Murcier - Tim pour les intimes - en décembre 2007, sur le blog de Manuel Valls.


A l'époque, devant le silence absolu du PS, nous cherchions les relèves possibles, tant il était évident pour nous que les Eléphants devaient définitivement passer la main : mais à qui ?? Qui devait être le 1er Secrétaire du PS, histoire de le rénover, de le réanimer, de le ré-enchanter ??


Ce 1er Secrétaire devait s'engager à ne pas être présidentiable en 2012, afin de servir totalement toutes les "tendances du PS", en vue d'harmoniser les convergences, de bâtir un tronc commun crédible, qui puisse allier un maximum de courants de gauche, et enfin organiser des primaires démocratiquement élargies pour désigner un/une candidat(e) en 2011 pour se donner toutes les chances de remporter la présidentielle 2012.


Vous connaissez la suite : on a créé un blog de soutien de cette démarche pensant que Manuel Valls aurait plaisir à la porter... pour enfin découvrir en mars-avril 2008 que c'est bel et bien Pierre Moscovici qui exprimait justement les réels enjeux et méthodologies à suivre pour réanimer le PS.


Revenons donc à Timothée Murcier : lors de notre rencontre virtuelle sur le blog de Valls (nous ne nous sommes jamais encore rencontrés en réel), nous sommes allés à sa rencontre sur son propre blog : Rénovation & Pragmatisme et Ô surprise, nous avons découvert un raisonnement concis, une clairvoyance étonnante pour un jeune homme de 23 ans... bref, un encouragement certain envers la confiance que nous devons établir envers la jeune génération. Nous n'avons pas douté que Tim ferait longue et bonne route : avec une qualité essentielle : la sincérité, le désir de servir l'intérêt général.


Une bouille juvénile, qui cache un grand coeur et surtout un cerveau au service du PS.

Certes il n'a pas encore la route toute tracée d'un Bruno Julliard, aidé par papa et passé par la présidence de l'Unef... qui finira par être député, voire ministre en 2032 ??

Tim, 23 ans, commercial-manager à l'export pour une PME à Paris, a l'avantage de la "virginité" en politique... il n'est pas pistonné... il n'a pas spécialement une ambition démesurée en se rasant (oui, il se rase, malgré les apparences ! rires)... il représente cette jeunesse naïve qui cherche, qui s'étonne, qui découvre les dures lois des coulisses internes des grands partis figés...

Pour faire le lien avec Pierre Moscovici : il est fondé en lui un grand espoir de rénover les structures internes, les relais du PS... il faudra de l'imagination, l'utilisation de plusieurs biais : Internet, sections locales réellement animées démocratiquement, liens directs avec Solférino..., pour permettre justement aux non-pistonnés d'émerger...

A l'heure des blogs animés avec passion et raison, nous vous invitons à découvrir en profondeur "Rénovation & Pragmatisme", le blog de Tim, qui se donne la peine d'alimenter les débats en proposant de riches suggestions, des solutions argumentées aux problèmes de notre société.

Bien à vous, Nihadyou.

jeudi 17 juillet 2008

Clarification & stratégie peuvent faire bon ménage !


La lettre de Socialisme & Démocratie datée de ce 17 juillet, signée par Jean-Christophe Cambadélis permet d'entrevoir sans ambiguïté l'axe d'alliances solides choisi par les amis de Pierre Moscovici pour lui permettre d'en être le 1er secrétaire en novembre, et par là même mettre réellement le PS en ordre de marche en vue de 2012.


Une phrase de cette lettre est parfois interprétée sur le blog de Pierre Moscovici comme étant un signe de combine possible de JC-Cambadélis : "Nous ne faisons pas de la candidature de l’un des nôtres au poste de 1er secrétaire, un préalable", laissant soi-disant entendre que JCC aurait en tête au poste de 1er secrétaire, Martine Aubry :


Primo : nous ne sommes pas du tout sûrs que Martine Aubry, complice de Bertrand Delanoë, ait envie de l'être - tellement ce poste est ingrat, dur, avec le panier de crabes des militants toujours en désaccord ou en nuances avec ses dirigeants - elle sait que sa patience a des limites, qu'elle risque de se fâcher avec pas mal de gens, et donc se couper d'un destin national autrement plus prometteur en cas de victoire en 2012.


Secundo : tout candidat sérieux à la présidentielle de 2012, sait qu'il n'a aucun intérêt à se brûler les ailes - en rénovant de fond en comble le PS - durant ces 3 ans à venir, qu'il a tout intérêt à rester au secret jusqu'en 2011. Or Martine Aubry pourrait jouer la carte de "candidate" à la primaire élargie.


Par contre, là où Pierre Moscovici et JC-Cambadélis ont raison, c'est dans leur insistance pour se rallier Martine Aubry, complice de Bertrand Delanoë, surtout "patronne" de la Fédération du Nord, l'une des 3 les plus importantes de France. Les 2 autres semblent "acquises" à Pierre Moscovici - grâce au rapprochement Collomb-Mosco (voir billet précédent).


En fin de compte et de contes, nous nous retrouvons devant 3 "blocs" : celui de Mme Royal, de plus en plus sur ses nuages, celui de la "Rue Solférino" qui préfère semble-t-il le "gel des structures jusqu'en 2011" et celui rénovateur, ré-enchanteur de Pierre qui rallie de plus en plus de voix qui comptent : si les 3 fédérations les plus puissantes sont unies autour de sa candidature, on ne voit pas comment cela pourra être contourné. Il reste donc à "clarifier, réchauffer ses positions" avec la 3ème, celle du Nôôôrd ! rires.


Au PS, il faudra que tout le monde comprenne qu'en aucun cas l'on doit se tromper d'échéancier, de chantiers, de casting :


1) Echéancier : les alliances extra-PS en vue de 2012 sont à travailler après la rénovation des structures, mode de fonctionnement (relais, sections), la mise en ordre de marche d'un PS aphone, immobile.
D'abord le Congrès et 1er Secrétariat, ensuite les chantiers de rénovation, ensuite les alliances, ensuite les primaires élargies en 2011 pour élire le/la candidat(e).


2) Chantiers : poursuite de la rénovation dans la foulée de la nouvelle Déclaration de Principes, redynamiser les relais Sections-Solférino, clarification des objectifs, mise en place du programme qui servira de tronc-commun avec les alliés potentiels à rechercher...


3) Echéancier/Casting : d'abord élection d'un 1er Secrétaire compétent, dynamique ayant une vision claire des étapes à suivre pour ne pas perdre en 2012, ensuite travail COLLECTIF sincère, ensuite élections primaires élargies, loyalement organisées pour élire le/la "le mieux en forme" pour hisser les couleurs d'un collectif ré-enchanteur d'une majorité de Français.


Bien à vous, Nihadyou.


Lettre reçue de Jean-Christophe Cambadélis :


Paris le 17 juillet 2008

Cher(e) ami(e),

Tu trouveras ci-joint une charte qui résume nos positions et que j’envoie aux militants du Parti socialiste. Je tenais en t’en informer avant qu’elle ne paraisse, parce que je crois que dans ce moment complexe la transparence entre nous est indispensable.


Le Parti socialiste vit un moment paradoxal, jamais les divergences idéologiques – programmatiques c’est autre chose – n’ont été si ténues et jamais la fragmentation n’a été aussi grande. 21 contributions générales c’est effarant… Plus personne ne comprend rien, les questions de personnes encombrent le débat. Et ceci facilite évidemment le travail des tenants de l’immobilisme. Il est donc de notre devoir de clarifier et de recomposer avec un grand esprit de responsabilité.

Je crois pour cela nécessaire de revenir à nos fondamentaux avant les alliances. Nous voulons une nouvelle majorité de travail. C’est le sens de cette charte…Nous partageons la même volonté de construire une nouvelle majorité. Nous ne faisons pas de la candidature de l’un des nôtres au poste de 1er secrétaire, un préalable. A ma connaissance personne ne l’a fait. Depuis le 18 mai dernier et notre résolution unanime, nous voulons travailler avec Arnaud Montebourg et Martine Aubry.


Nous savons tous que Martine Aubry est la plus proche de nous. Nous avons tous perçu dans le texte de Gérard Collomb des préoccupations en résonance avec les nôtres. L’élargissement est nécessaire, nous le ferons. Oui au dialogue avec Martine Aubry et bien sûr Gérard Collomb, voire d’autres, sur la base de nos principes.Non au congrès pour rien ou à l’affrontement des présidentiables.


Nous n’avons pas vocation à nous subordonner à qui que ce soit. Nous avons en tête au-delà de ce congrès de gagner la présidentielle, même si nous savons que le socialisme ne se réduit pas à cela. Nous voulons contractualiser et si possible gagner, pas seulement pour nous-mêmes, mais surtout pour le Parti socialiste. Nous savons que se joue en ce moment une partie de l’avenir du Parti socialiste. Et nous voulons aborder ce moment avec la hauteur de vue nécessaire. De grâce !


Laissons à la rue de Solférino combinaisons et anathèmes pour maintenir les mêmes en place.Tentons donc de construire vite les rassemblements qui s’imposent avec Martine Aubry, voire avec Gérard Collomb, puis bâtissons un rassemblement majoritaire !

Amicalement,

Jean-Christophe Cambadélis


CHARTE "Socialisme & Démocratie" envoyée à tous les militants du PS :


CHARTE POUR LE RENOUVEAU

La France a espéré. Elle s’est mise à douter. Elle est inquiète.

Un pays sans ressort, démobilisé par une politique du « toujours moins ». Un Président de la République « touche à tout » qui déstabilise tout et ne règle rien. Nicolas Sarkozy, après avoir tout promis, beaucoup annoncé, n’a que de piètres résultats.

Un pouvoir d’achat chaque jour plus rabougrit. Des prix chaque jour plus élevés. Les difficultés à se loger, à travailler dans la stabilité, une précarité qui galope, une école au seuil de la rupture, une croissance faible, une politique écologiste en trompe-l’œil. Les discriminations s’accentuent, les inégalités s’accroissent, les collecti-vités locales sont étranglées. Quant à l’insécurité, elle a quitté la Une des journaux mais elle est toujours présente dans les rues. Et puis un Président de la République, satis-fait, qui provoque inutilement les grévistes avant de s’attaquer féro-cement au Code du travail.

Lentement la colère des français monte face à un quotidien de plus en plus difficile et un avenir sans visibilité.

La France se tourne vers la gauche. Les français voudraient trouver une alternative visible, simple et claire.


Le moins que l’on puisse dire, c’est que le PS et la gauche peinent à défricher un nouveau chemin.

Empêtrés dans les querelles d’hier, impuissantés par celles de demain, le PS et la gauche ne trouvent pas le ton juste entre préjuger d’hier et renoncement à demain.

Les couches moyennes se paupérisent, les salariés se précarisent, les exclus le sont chaque jour un peu plus, chacun galère comme il peut. La gauche, elle, semble rater le rendez-vous de l’espoir.

Le PS a besoin d’une nouvelle donne, d’un nouveau souffle, de perspectives nouvelles.

Le congrès du principal parti de la gauche, le PS, peut être une chance mais on sombre pour l’instant dans la fragmentation : 21 contributions générales, ce n’est pas le meilleur signe de bonne santé. Le PS consume son énergie dans un jeu de « Rubiscub » improbable pour des lendemains incertains.


Il est urgent de travailler à la recomposition du PS. Il est nécessaire de bâtir une nouvelle majorité pour imposer le renouveau.


Le PS ne peut s’embarrasser de faux débats. Parti de gouvernement, il sait que l’on ne peut distribuer que si l’on produit. Il sait ainsi que la dette est l’ennemie de la redistribution. Il est unanime pour travailler à l’égalité réelle. Il est unanime pour le développement durable. Il a, dans la mondialisation, obligatoirement l’Europe comme cœur de son projet.

Mais la vraie question qui doit requérir son imagination est la nouvelle question sociale. Les vrais défis sont ceux de la nouvelle phase de la mondialisation : la crise financière, la crise énergétique, la crise alimentaire.

La gauche ne peut reconstruire son dessein que si elle mobilise son énergie sur les réponses à ces questions. Le PS n’est pas un parti comme les autres. Son but n’est pas le pouvoir présidentiel pour le pouvoir mais la domestication écologique et sociale de l’économie de marché.

Le but du congrès ne peut être donc la désignation du candidat à l’élection présidentielle, ni la reconduction des mêmes équipes. Il faut changer ! Il faut muter !

A problèmes nouveaux, majorité nouvelle mais aussi modes de travail renouvelés.

Le PS a besoin d’une grande mutation pour bâtir l’alternative et réunir les gauches. Il ne peut en rester à l’immobilisme délétère et à la présidentialisation mortifère.


Pour cela il faut bâtir une nouvelle majorité du PS autour d’idées simples :

A* Face à la présidentialisation : des primaires organisées par le PS.

B* Face à l’immobilisme :

1) Des réponses claires aux Français, tranchées par les adhérents en conventions thématiques.
2) la préparation du nouveau programme commun de la gauche.
3) la perspective du parti de toute la gauche.

C * Face à la reconduction des mêmes équipes :
4) une nouvelle gouvernance du PS rajeunie et solidaire, ramassée.
5) un leadership de travail : travailler les réponses, travailler avec les acteurs sociaux, travailler avec nos partenaires.
6) une nouvelle animation nationale du parti : retour des responsables au militantisme de terrain, meetings, réunions, débats, campagnes nationales.
7) un nouveau parlement du parti, votant sur le rapport d’activités, le rapport financier et l’orientation. Un nouveau parlement qui ait la maîtrise, le contrôle et l’impulsion de la vie collective des socialistes.


Jean-Christophe Cambadélis – 17 juillet 2008

mercredi 16 juillet 2008

Moscovici-Collomb : un rapprochement stratégique

Jean-Noël Guérini (Président du Conseil Général des Bouches-du-Rhône) et Gérard Collomb (Maire de Lyon), deux patrons des deux plus puissantes fédérations PS.


Pierre Moscovici, député du Doubs, et candidat au poste de premier secrétaire du PS a décidé de se rapprocher du maire de Lyon. Cela augure-t-il d'un Congrès de qualité?


Nous vous livrons tel quel un entretien de Libération.fr avec Pierre Moscovici qui fait le point sur son déplacement à lyon, en visite à Gérard Collomb, maire de Lyon.

Titre de l'article :

«Avec Gérard Collomb, une même lecture sur l’exigence réformiste»

Comme l’a révélé le site Libelyon.fr hier (lire), le député Pierre Moscovici, candidat à la succession de François Hollande, se rapproche de «la ligne claire», contribution signée par Gérard Collomb, maire de Lyon, et Jean-Noël Guérini, patron du conseil général des Bouches-du-Rhône.

Il répond ce matin aux questions de Libération...


Vous avez rencontré lundi Gérard Collomb. Pourquoi un tel rapprochement ?
Nous partageons la même lecture sur l’exigence réformiste, la recherche d’un modèle de développement nouveau, le rôle des élus locaux et l’engagement européen. A la veille d’un congrès compliqué, nous refusons aussi bien le statu quo mortifère que la présidentialisation délétère. Et nous sommes favorables à une direction allégée, que ne conduirait pas un présidentiable.


N’est-il pas surprenant de vous voir aux côtés de ces barons du PS ?

Peut-être par le passé, nous sommes-nous peu fréquentés. Mais avec «la ligne claire», nous avons des analyses communes. A partir de logiques différentes, eux partant des territoires et nous de l’héritage social-démocrate, nous sommes arrivés à des textes qui ont un air de cousinage.

Y aurait-il de la motion dans l’air ?
Nous n’avons pas évoqué le cas du premier secrétaire. Il ne s’agit pas de préempter l’étape suivante.


Cela ressemble tout de même à un embryon de majorité…
Il y a sept ou huit contributions émanant de l’ancienne majorité. C’est la première fois que deux d’entre elles font un pas l’une vers l’autre. Ce peut être le signe d’un premier rassemblement vers une majorité réformiste.

Avec François Hollande ?
Je ne suis pas dans le jeu de l’un ou de l’autre. Tout en respectant le travail fait depuis onze ans, il faut profondément changer. Le replâtrage ne créerait pas la dynamique nécessaire.

Et avec Royal et Delanoë ?

Ce congrès ne doit pas être celui de l’immobilisme. Mais pas non plus celui de la présidentialisation.


Votre ami du courant strauss-kahnien Jean-Christophe Cambadélis est-il d’accord ?

Tout ce qui va dans le sens d’un élargissement est positif. Il n’y pas de contradiction avec Jean-Christophe là-dessus. Nous pouvons avoir des lectures différentes de la situation. Mais nous agirons ensemble.


Reste qu’il travaille plutôt sur l’axe avec Fabius…
Je ne pense pas qu’il faille ostraciser Laurent Fabius. Mais pas non plus qu’il se situe au centre de gravité idéologique du PS. Commençons par saisir la main tendue par ceux qui sont d’accord avec nous à 95 %. Dans cette perspective, je pense en particulier à Martine Aubry.

Vous semblez plus que jamais candidat au premier secrétariat…
Rien ne m’en a découragé. Le profil que j’ai dressé pour le premier secrétaire, capable d’autorité, proposant une opposition crédible et n’étant pas lui-même candidat à la présidentielle, me semble toujours valable. Je suis comme Rouletabille : je poursuis le petit bout de ma logique.

Recueilli par David Revault d'Allonnes


Nous ne résistons pas à nous délecter de cet entretien, qui révèle qu'un grand pas est en train de s'exécuter devant nous : le rapprochement probant d'une majorité des sages néanmoins créatifs qui ont de l'autorité au sein du PS. Une grande promesse pour un Congrès de grande qualité.


Puisse cette voie se poursuivre et qu'enfin le PS comprenne que Pierre Moscovici en tant que 1er Secrétaire est la 1ère des cartes stratégiques et utiles à jouer.


Bien à vous, Nihadyou.

lundi 14 juillet 2008

La dynamique Sarkozy est-elle en train de réussir un coup de Maître sur le plan diplomatique ??


Devant France 2 ce matin, au vu des images de la cérémonie du 14 juillet 2008, l'on ne pourra pas s'empêcher de constater quelques changements d'importance sur le plan diplomatique, une dynamique indéniable que Nicolas Sarkozy a impulsé sur le plan international :

Quelques remarques :

1) Le 14 juillet est devenu une fête Européenne, l'exception Française s'y exprime de manière subtile... la liste des invités manifestement heureux d'y participer faisant foi.

2) Ce 14 juillet 2008 est particulièrement riche en densité et émotion : à la même tribune vous y avez plusieurs "ennemis jurés d'hier" se côtoyant tout sourires : Bachar-El-Assad (Syrie), Ehud Olmert (Israël), Mahmoud Abbas (Palestine), sous l'oeil attentif, à la place d'honneur à côté de Sarkozy, de Hosni Mobarak (Egypte)...

Plus que de la symbolique, il est certain que "les lignes ont bel et bien bougé" côté Proche et Moyen Orient, grâce à l'action diplomatique Française.

3) KAD y a lu un texte mettant en avant les Droits de l'Homme, avec émotion, devant une tribune présidentielle riche en personnalités de tous bords, de toute l'Europe et de toute la Méditerranée
(Merkel, Zapatero semblaient particulièrement complices de Sarkozy).

Que l'on ne s'y trompe pas
, grâce au projet de "l'Union pour la Méditerrannée" Sarkozy est en train de réussir un coup diplomatique de tout 1er plan :

1) Il repositionne l'Europe en tant que partenaire naturel, écouté, respecté dans le process de Paix au Moyen Orient, il était plus que temps
...

De plus, il le fait grâce à ce projet subtil, qui axe la coopération sur des objectifs précis : dépollution des eaux de la méditerranée, autoroutes reliant toutes les villes du pourtour, probablement TGV en vue, sans doute d'autres surprises.

2) Il permet d'ouvrir une ère nouvelle, fraîche, riche en potentiel de co-développement Europe-Sud Med, englobant de la Turquie au Maroc, un arc de pays du pourtour méditerranéen pouvant jouer entre autres un rôle stratégique de "zone tampon" à l'immigration clandestine en provenance d'Afrique.

3) Cette Union pour la Méditerranée, lancée il y a à peine un an, à laquelle personne ne prêtait attention, semble être bel et bien lancée sous les meilleurs auspices, grâce à l'insistance d'Angela Merkel pour y associer toute l'Europe.

Aujourd'hui, Nicolas Sarkozy, après avoir été contrarié par l'insistance de Merkel, doit la remercier : ce projet a pris une dimension plus que sérieuse.

Ces derniers jours, l'activité diplomatique française
, menée par Bernard Kouchner
a dû être intense : réussir l'échange d'ambassadeurs entre Liban et Syrie (une première !!), réussir à se "faire causer" Assad (Syrie) et Olmert (Israël), ce sont tout simplement des réussites majeures.

Tant pis pour les esprits chagrins qui ont critiqué la présence de Bacher El-Assad
(traduction littérale : Bacher le Lion) à la tribune officielle. Certes à 1ère vue, étant donné l'implication évidente de la Syrie dans le meurtre de Rafik Harriri (1er ministre prometteur Libannais) sa présence devait choquer... mais, au vu des premiers accords, le pragmatisme dont a fait preuve le Quai d'Orsay risque d'aboutir à des résultats positifs, ne serait-ce que sortir la Syrie de son isolement, l'ayant jetté dans les bras du rebelle perturbateur Iranien.

C'est un objectif prioritaire, en vue de la Paix dans toute la région
. Les dialogues qui en ont résulté, le potentiel réel que ces 13 et 14 juillet 2008 promettent vont au-delà de toute espérance.



Globalement, il n'y a rien à dire, Nicolas Sarkozy a réussi à faire bouger les lignes de l'échiquier diplomatique
dans le bons sens, en tout cas sous une dynamique constructive, riche en potentiel plus qu'intéressant.

Si menée à bien jusqu'au bout, cette Union pour la Méditerranée, est une carte de très haut niveau.

L'opposition intelligente, utile, crédible, est celle qui reconnaît les actions réussies du pouvoir en place qu'elle combat à juste titre pour d'autres excès graves.

Bien à vous, Nihadyou.

mercredi 9 juillet 2008

Starko & Co est-il en train de créer une France décadente intellectuellement ? C'est contagieux, Docteur ?

Les médias si friands des guéguerres des Chefs du PS ont l'air de s'en faire de plus absurdes encore : jugez plutôt ce qui se passe chez les vedettes médias/Blogs ! :
Nous sommes sidérés par la capacité des Français de bonne volonté de se nuire avec tant de faconde ! Je parie en plus que tous ces antagonistes ont un point commun : une horreur exponentielle de Starko & Co.

Plutôt que d'organiser un bilan hebdomadaire systématique de toutes les contradictions évidentes entre les mots de Starko le Magicien et ses actes, ils préfèrent se tirer dessus, par verbes interposés ! Quelle perte d'énergie !

Ca ne vous fait penser à rien ? Observez nos joutes stériles au sein même du PS... et puis on aura celles qui immanquablement vont nous opposer au clan Besancenot...
En attendant, le bouffon roucoule, s'amuse, continue à trouver la vie belle : "à gauche, surtout ne changez rien"...

Beaucoup d'intervenants se posent de vraies questions quant à la santé de notre colonne vertébrale politique : la démocratie : parvient-on à en user avec lucidité ? avec intelligence ?
L'expression libre bénéfécie-t-elle de l'auto-évaluation ? de l'auto-régulation ? Où est passé la magnanimité de mise pour se rapprocher des autres ? Pourquoi ne parvient-on pas à conjuguer nos convergences et préférons-nous attiser en misant sur nos divergences ?

Où est donc passé l'esprit cartésien dont on affublait bien volontiers les Français ?
Pourquoi tant d'invectives, tant de haine exprimée entre "camarades" ou au sein d'une même corporation ? Est-on des "démocrates de luxe" qui ne se rendent même pas compte des chances inouïes que nous vivons, par rapport à des MILLIARDS d'autres sur la Planète ?
Sincèrement, sans aucune arrière-pensée, la façon dont Pierre se positionne, nuance, explique, réfléchit, doute, cherche, pour moi, c'est la vraie attitude mûre des êtres sincères en qui on peut croire et sur qui on peut compter.

Bertrand Delanoë a d'ailleurs le même type d'attitude. C'est en un ticket Delanoë-Aubry et PS ré-enchanté que je crois pour 2011/2012. En attendant, il faudra que Pierre soit bien entouré pour guider un PS cohérent et crédible vers cette victoire. J'y crois profondément. Le PS fera-t-il le bon choix en novembre ?? Où continuera-t-il d'entretenir son nombrilisme ??

Combien de douches froides doit-il subir pour se réveiller ?? Le PC a longtemps cru en son inamovibilité... de 20% en 81, il se retrouve à moins de 3% en 2007. Le monde bouge : regardez en Italie ce qui s'est passé. Sommes-nous si idiots pour ne pas évaluer les vrais enjeux ??

Comme a dit Selene, une intervenante sur le blog de Pierre Moscovici, à propos d'un autre sujet : le NON virulent se fait davantage entendre que le OUI raisonnable. Va-t-on encore se laisser manipuler par des réflexes de StarAcadémiciens ??

Va-t-on continuer d'apostropher nos meilleurs espoirs politiques comme si c'était des gamins de mauvaise foi ?? On en tombe à la renverse : sur certains blogs de politiques de haut niveau, comme celui de Pierre Moscovici on croise des intervenants l'apostrophant sans aucune élégance, lui assénant reproches et conseils à tout va... on dit que c'est la démocratie ! On oublie que Pierre Moscovici est professeur à Sciences Po, qu'il a été ministre, qu'il est l'un des hommes politiques les plus intègres intellectuellement qu'il soit... les plus en vue aussi... Ces oiseaux là, lui parlent comme s'ils le côtoyaient dans une cour de récré.

Pourquoi tant d'êtres, y compris des politiques de haut niveau, pensent qu'il faille être systématiquement dans la harrangue, dans l'expression hystérique pour se faire entendre ? Pourquoi un nombre exponentiel de gens veulent être guidés par un Chef suprême, quitte à ce qu'il soit de la mauvaise foi la plus absolue ?? "Plus c'est gros, mieux ça passe" est-on aveugle à ce point là ???

La démocratie est-elle en danger ? OUI, si tout se passe à coup de manip médiatique, si les élections se font et défont par du marketing médiatique type StarAc, où est passé la raison ?

Les psy diraient-ils qu'en politique nous en sommes retombés au stade anal ?? Pour les élections US il y a longtemps qu'ils y sont aux coups de paillettes, de majorettes, de millions de dollars, d'attaques personnelles incessantes via spots médias publicitaires... Sommes-nous devenus aussi "obèses mentaux" ??

Il y a des jours où l'on se dit que l'on est vraiment tombés sur la tête !

Réveillons-nous Camarades !

Bien à vous, Nihadyou.

mardi 8 juillet 2008

un manque d'audace évident ! Jusqu'où le PS alimentera-t-il son immobilisme ?

Il est temps de passer à la stratégie de haut niveau ! (Photo : 20 Minutes.fr)

Ce matin, sur tous les médias, ça claironnait : "guerre des chefs au PS" à propos du poste de chef de groupe à l'Assemblée !

Jean-Marc Ayrault exerce cette fonction depuis 11 ans, a remis "en jeu" son poste. Prématurément ? Aurait-il dû attendre les résultats du Congrès de Reims si lointain ? Quelles sont les règles en la matière ? Qui a décidé de cette "élection" surprise ?? Pourquoi les militants n'ont-ils pas été consultés ??

Nous déplorons que les instances du PS aient raté une occasion rêvée de mettre du sang neuf, des turbos dans ses moteurs !

Sur 185 votants, le président sortant a recueilli 120 voix, devançant très largement son rival, qui n'a obtenu que 57 voix. Il y a eu 8 bulletins nuls, a-t-on précisé.

Ils n'ont pas jugé bon de propulser Arnaud Montebourg à la tête du groupe de l'Assemblée. Avec Arnaud montebourg on aurait eu des effets de manche épiques avec quelques lézardes en vue... mais n'était-il pas au tour de ce Gavroche d'exprimer tout son panache et d'enfin faire preuve des qualités de "chef" requises ? C'est un excellent tribun, peut-être pas forcément un bon chef d'équipe.

Le PS va-t-il indéfiniment privilégier les tempes grisonnantes de ses anciens ??Ayrault a géré ce poste durant 11 ans, en bon père de famille, non sans brio, il aurait dû céder sa place, au lieu de la remettre en jeu.Cela augure-t-il des forces qui jouteront à propos du 1er Secrétaire ? Les très anciens vont-ils finir par lasser leur jeunesse brillante ? De même que l'électorat qui en a un peu marre d'entendre/voir les mêmes têtes ??Où se situe donc l'audace ???

Vraiment dommage que le PS n'ait pas jugé stratégique de propulser Montebourg.

Quant à la qualité de l'opposition, nous rejoignons Pierre Moscovici dans son millimétrage précis : il faut une opposition qui sache faire du judo, non pas de la corrida à tout va !

Tout critiquer systématiquement en utilisant les mêmes marteaux, c'est du passé, ça ne convainc personne : jouter en finesse, avoir le verbe haut quand il faut, mais surtout des arguments, c'est en effet ce que les citoyens attendent de politiques responsables.

Pour la suite, si l'on a bien dans la tête de permettre une Alternative crédible en 2012, tout comme l'équipe de France, celle qui a gagné en 1998, c'est l'extraordinaire osmose collective qui a permis de briller !! Le Brésil qui était le chantre de ce jeu collectif, a misé cette année là sur ses vedettes, en jeu individuel... il a perdu 3/0 en finale contre la France : du jamais vu.

Le quinquennat oblige toute la Gauche à présenter une équipe compétente, pour ne plus effrayer les citoyens avec les démesures du Despote éclairé. De ce type de Présidence, les citoyens en soupent avec effroi tous les soirs... il y en a encore pour 4 ans de cauchemars.

Bien à vous, Nihadyou.

Un lien utile à propos de cette élection :

Le Nouvel Observateur daté de ce jour.

LIRE TOUTES LES REACTIONS QUE CE BILLET A SUSCITEES SUR LE POST.FR

samedi 5 juillet 2008

Sainte Ingrid ? Et si l'Humanitaire International profitait de ses talents ?


Assurément une "bête politique" nourrie au sérail de l'Esprit Humaniste et Républicain Français : va-t-elle s'investir à l'International ?
De Chirac à Sarkozy, en passant par De Villepin (ami personnel d'Ingrid) la diplomatie Française a mis le paquet pour faire de la libération d'Ingrid Betancourt une cause internationale. Certes la France, contrairement aux USA a un rapport étroit, presque émotif avec ses otages.
Les 2 nations ont des raisons propres à leur identité et stratégies de déploiement sur l'échiquier mondial pour opérer de tels choix : la France c'est toujours la patrie qui promeut avant tout la coopération et les Droits de l'homme.
Ne pas reconnaître à Sarkozy et Kouchner un rôle certain, ne serait-ce que par l'internationalisation de ce dossier, qui a failli "très mal tourner", c'est en effet, infantile, stérile, "c'est manquer de classe (sic Jack Lang).
Après moults rebondissements, vu les antagonismes des parties sur place, nous avons finalement douté d'une issue heureuse, nous avons imaginé un enlisement pour de longues années, voire de la mort d'Ingrid Betancourt, faute de soins.
Le jour de la libération d'Ingrid nous avons apprécié les propos de Pierre Moscovici qui a "loué" les efforts gigantesques déployés par Sarkozy et la France sur ce dossier : on peut aujourd'hui être certains que, même en lame à double tranchant, cette politique a sauvegardé la vie d'Ingrid et des compagnons qu'elle côtyait.
Quant à la taxer de "récupérée par Sarko et par le Vatican" : Ingrid est née à Bogota, dans une famille de diplomates de haut niveau profondément catholique, c'est aussi sa foi qui a dû l'aider à tenir 6 ans et demi dans un enfer absolu.Ingrid est Française avant tout par son aquisition de la Culture et de l'âme Française, celle qui sait véhiculer Liberté, Egalité et Fratrenité. Un concept qui n'est pas antagoniste avec la foi catholique. Elle n'est justement pas bigote grâce à son adhésion complète à l'Esprit Républicain Français. Elle s'est engagé politiquement en Colombie, suite à l'assasinat d'un candidat Socialiste : elle s'est engagée par idéal, inspirée de notre esprit de Gavroche.
Nous sommes aussi un peu bassinés par la couverture médiatique de ces dernières 48h, mais quel régal que de voir cette femme tenir des propos nuancés, empreints d'amour, de main tendue esquissant déjà les contours de ses futurs combats, permettant dore et déjà aux 2000 associations et comités de soutien de s'engager vers de nouveaux objectifs de libération : quelle opportunité et quelle lucidité !
Nous ne pensons pas du tout que son "calibre" soit bien utilisé dans un poste limité au national en Colombie ou en France ou même au niveau Européen. Son destin est tracé sur le plan Mondial, sa notoriété, son humanisme "made in France" devrait lui indiquer une route Internationale, et pq pas en complicité avec DSK ??
Nous ne disons pas cela en souriant : le Monde a besoin des âmes humanistes qui peuvent s'exprimer avec crédibilité pour contreblancer concrètement le "marche ou crève" de la mondialisation sauvage.Après ces qq jours d'émotions, elle va tomber raide de fatigue qq semaines. Bonne vacances Ingrid, en étant sûr que dès septembre, elle aura une idée précise de ce qu'elle fera avec le soutien des millions de Français, Colombiens et bien d'autres pays, qui ne la connaissent que grâce aux actions Françaises, qui ne laissent jamais tomber un otage.
Sainte Ingrid ? pourquoi pas, si son aura peut servir enfin aux causes les plus désespérées : quel atout elle serait pour traiter avec les Chinois, ou avec les Coréens à propos de leurs "prisonniers"... Un vaste programme, un outil flamboyant pour la diplomatie internationale.
Bon vent Ingrid et merci pour le Soleil de ton Coeur.
Bien à vous, Nihadyou
Quelques liens utiles au grès des rencontres sur la toile :
TOUT SAVOIR SUR LA COLOMBIE :
1) IKIRU : le blog d'un exilé Colombien en Suisse ?
Quid de la "polémique" soulevée par les Suisses ??
20 millions de dollars pour acheter 15 otages dont LES 4 PRINCIPAUX évitant depuis toujours aux FARC un assaut final, c'est vraiment PAS CHER payé !
D'autant que cette opération a dû coûter les yeux de la tête, au moins 60 millions au bas mot : Bénéfices certains pour URIBE, les USA, et même Israël : des partisans de la manière dure pour contrer rebelles, preneurs d'otages et voyous.
Sans doute que cette somme a permis de graisser quelques pattes, elle n'est pas l'essentiel du dispositif qui a libéré ces 15 otages ô combien essentiels !
Les journalistes Suisse Romand veulent-ils faire parler d'eux ?? C'est courant, même pour ceux qui fustigent la "récupération politique" tout en en faisant !Cette info ne mérite aucune suite.
Bien à vous, Nihadyou

lundi 30 juin 2008

Besoin de Gauche ? lire et signer svp !



Pierre Moscovici et Arnaud Montebourg ont présenté la contribution de leurs deux courants rénovateurs du PS :"Socialisme & Démocratie" ET "Rénover maintenant"


Vous pouvez télécharger ci-dessous la version finale de la contribution "Besoin de gauche".


Ce texte cours et concis a l'avantage
de nous éclairer sur la méthode sage qui semble être majoritaire au sein du PS, en vue de préparer une Alternative crédible pour 2012.Tous vos commentaires sont les bienvenus.

Pour soutenir cette contribution, même en étant parfaitement un simple sympathisant, non adhérent, vous pouvez exprimer soutien ET signature ici.



Il est évident que toutes les sensibilités du PS
présentent leurs idées sous forme de "contribution", l'étape suivante étant de rassembler un maximum de "courants" pour présenter en commun une motion soumise aux votes des adhérents d'ici à novembre, en vue de l'élection du 1er Secrétaire.


La lourde tâche de ce futur élu :


1) représenter une opposition intelligente au pouvoir en place, par le biais de sa présence active au sein de l'Assemblée,


2) de mener les chantiers des réformes structurelles du PS, en étant loyal avec tout le monde, en orchestrant avec une équipe de choc, un vrai travail de fond, COLLECTIVEMENT.


3) de conduire les campagnes des élections Européennes de juin 2009, de présenter un "cahier des charges" des candidats pour réconcilier les Français avec l'Europe,


4) réduire au maximum l'hémorragie des pertes des Régions (21 sur 22 détenues par le PS), orchestrée par Sarkozy et ses trifouillages électoraux prévus pour les Régionales de 2010,


5) d'organiser des primaires élargies en vue de l'élection d'un/une candidat(e) pour toute la Gauche en vue de 2012,


6) et enfin, animer l'élan commun d'une Gauche ayant l'esprit du travail COLLECTIF, ré-enchantée par un vrai programme tronc-commun Alternatif crédible, qui fera bloc derrière ce/cette candidat(e).


Donc, il faudra un candidat nécessairement déjà Député pour pouvoir organiser l'opposition légitimement au sein de l'Assemblée, ayant une parfaite connaissance des rouages gouvernementaux ainsi que des coulisses Européennes.


Bien à vous, Nihadyou

jeudi 26 juin 2008

A Gauche, la ruche des idées est inexorablement en mouvement !


Il faudrait éviter le choc thermique entre les idées ! laisser au vestiaire les joutes artificielles régalant des médias en attente de "psycho-drames"...

Un constat : à gauche, les sympathisants, adhérents, militants, élus et cadres, veulent tous retrousser leurs manches pour préparer une Alternative crédible, basée sur un projet complet, traitant de tous les sujets de société sans tabous, proposant des solutions modernes, en phase avec les données concrètes du National et de l'International. Il n'y a plus que 3 ans pour être fin prêts !

Toutes les contributions déposées ces jours-ci, de celle de Laurent Fabius à celle de Pierre Moscovici/Arnaud Monteboug, en passant par celles de Martine Aubry et Bertrand Delanoë, vont dans ce sens.

L'ensemble de toutes ces contributions trouveront beaucoup d'atomes crochus entre elles, permettront un nombre raisonnable de motions en septembre en vue du Congrès de novembre. Loin des pronostics pessimistes, nous avons le net sentiment que ce Congrès 2008 sera d'un très bon cru.

A cette heure-ci, il semblerait donc que tout le monde au PS ait compris 3 éléments essentiels :

1) On ne doit en aucun cas perdre 2012. On ne peut pas se permettre un Sarko bis.

2) Pour avoir une chance de gagner, il faudra un projet parfaitement adapté aux attentes de tous les Français, bien au-delà des clivages partisans, des idéologies obsolètes.

3) C'est bel et bien en travail COLLECTIF grâce aux différentes sensibilités conjuguées intelligemment que l'on parviendra à mettre au point ce projet de Gauche qui ré-enchantera en 2012 la France.

Sur le blog de Pierre Moscovici les débats vont bon train, entre les partisans de Ségolène et ceux de Pierre, qui représentent deux options radicalement différentes : Madame Royal veut présidentialiser le PS dès 2008, et Pierre s'engage à en être le chef d'orchestre compétent, dynamique, loyal afin de construire le fond, puis organiser des primaires élargies en 2011 pour élire le/la candidat(e) qui sera "le mieux en forme" pour en hisser les couleurs.

En ce qui concerne Martine Aubry et Bertrand Delanoë, nous persistons à penser qu'ils ne souhaitent en aucun cas être élus au 1er secrétariat en 2008, pour mieux préparer leur ticket-gagnant qu'ils présenteront au Congrès de 2011 en vue de 2012.

Il est étonnant d'ailleurs que les médias en général n'aient pas encore bien assimilé les positions des uns et des autres : une majorité de journalistes persiste à demander "qui va être le leader" ! Jouant la carte de la "peopolisation" plutôt que de comprendre la force élémentaire souhaitée par tous pour un travail collectif.

Hormis peut-être Mme Royal - on verra selon ses mots ce 28 juin si elle persiste dans sa volonté de suivre la peopolisation souhaitée par les médias - la majorité écrasante des Socialistes a bien compris que de 2008 à 2011, il fallait que tout le monde travaille ensemble, puis présenter un/une candidat(e) qui portera au nom de tous l'étendard d'une Gauche fin prête à accéder aux responsabilités avec des solutions réelles.

La force du COLLECTIF sera la seule stratégie gagnante : que l'on ne s'y trompe pas : comme le dit Malek Boutih, "à Gauche on n'a pas besoin de rechercher un Sarkozy de gauche, car le vrai Sarkozy sera toujours meilleur qu'une copie !"...

Pierre Moscovici, quoiqu'on en dise, a toutes les chances objectives d'être le 1er Secrétaire élu en 2008. A ce poste délicat, difficile, on comprend qu'il sera le chef d'orchestre ayant toutes les qualités requises pour permettre à tous les instruments et voix de Gauche de conjuguer leurs convergences, additionner leurs énergies, mettre au point la bonne Alternative en vue de 2012.

Enfin, sachons que Sarkozy n'a pas fini d'être Le liquidateur ! Il a déjà liquidé la Justice de proximité, la Santé est en train d'être démantelée, les bases militaires n'en parlons pas, l'Education Nationale régresse, le droit du Travail prend de sacrés coups de canifs, les Syndicats sont tombés dans les pièges sournois de Xavier Bertrand, les "acquis sociaux" fondamentalement remis en cause, l'ensemble des chômeurs bousculés à cause d'une poignée de fraudeurs, les médias publics sont démantelés, ils seront à la solde du pouvoir comme à l'époque d'avant 1981 !

Le projet extraordinaire du "Grand Paris" initié par Jean-Paul Huchon et Bertrand Delanoë est passé sous l'exclusive direction de l'Elysée. Sarko veut faire mieux que Napo 1er et Haussman !


Ce n'est pas fini : la surprise du chef face au PS sera son découpage électoral en vue des Régionales 2010 : il semblerait que l'objectif est de ravir 50% des 21 Régions sur 22 que détient à ce jour la Gauche.

La cerise sur le gâteau ? Sarkozy va bel et bien mettre en orbite un Besancenot qui sera tout fier de briller avec sa "sincérité juvénilo-révolutionnaire" qui risque de faire de gros dégâts s'il ne se rallie pas à une coalition forte à Gauche en 2012. Le 1er secrétaire devra être entouré d'une équipe de choc parfaitement prête pour mener à bien tous les chantiers.



Le PS, ses militants et adhérents, doivent parfaitement comprendre l'importance des enjeux, surtout ne pas se tromper de stratégies, d'échéancier ni de casting : il y va de sa cohésion, voire de sa vie ou de sa mort d'ici à 2013.
Bien à vous, Nihadyou
Texte finalisé de la Contribution de Pierre Moscovici et Arnaud Montebourg :
Contribution "Besoin de gauche" - version finale
Vous pouvez télécharger ci-dessous la version finale de la contribution "Besoin de gauche" présentée par "Socialisme et Démocratie" et "Rénover maintenant". Tous vos commentaires sont les bienvenus.

jeudi 19 juin 2008

Besoin de Gauche ?

(Photo Pierre Moscovici : Ny + montage Ny)

Chers amis et camarades Socialistes,

De quelque sensibilité que vous soyez, nous vous invitons à vous positionner sur ces textes.
Le dépôt de la contribution devant intervenir au Conseil national du 2 juillet 2008, le retour des observations est souhaité pour le 23 juin.Ces observations peuvent être formulées directement ici : Besoin de Gauche

Important : Les camarades qui souhaitent d'ores et déjà signer la contribution peuvent le faire directement ici en précisant leur nom ainsi que leurs coordonnées, mandats électifs et qualités dans le parti.

Pour vos remarques, suggestions et autres interventions utiles, n'hésitez pas à prendre votre plume et y laisser vos commentaires.
Une contribution, c'est un texte thématique non soumis au vote, alors qu'une motion, c'est un texte soumis au vote des militants, qui détermine les courants du parti, rassemblés autour des leaders.Une "contribution" peut être le prémice d'une "Motion".

La nouvelle Déclaration de Principes du PS sera le guide recommandé de toutes les contributions et motions.

Calendrier prévu du PS :

JUILLET 08 : le 2/07 : Congrès National - dépôt des contributions.

AOUT 08 : Université d'été de La Rochelle

les vendredi 29, samedi 30 et dimanche 31 août 2008.

SEPTEMBRE 08 : Date de clôture du dépôt des motions; transmission à toutes les sections pour lecture et débats.

Novembre 08 : Congrès de Reims :

Du vendredi 14 au dimanche 16 novembre 08 :

Congrès de Reims qui aura pour principal but de confronter les motions.
Une motion majoritaire peut "imposer" l'élection d'un 1er Secrétaire.

Le vendredi 21 et samedi 22 novembre aura lieu l'élection du 1er Secrétaire, qui aura pour mission de conduire la rénovation du PS, de tenir le rôle d'opposant au gouvernement en place et de préparer les élections primaires de 2011, sans oublier celles de 2009 (Européennes) et 2010 (Régionales)

Pour rappel, deux options agitent les coulisses du PS pour le moment en vue du Congrès de Reims :

Option 1 : qui n'est plus prônée que par Madame Royal : Présidentialiser le PS dès 2008, en faire une machine de guerre au service de son leader choisi dès 2008 pour 2012.

Option 2 : D'abord QUOI : travail collectif et rénovation complète du PS autour de sa nouvelle Déclaration de Principes, avec pour but : Que proposer aux Français en 2012 ?

Puis avec QUI ? Elections primaires élargies, après le Congrès du PS prévu en 2011 : choisir le candidat le "mieux en forme" pour hisser haut et fort les couleurs d'un PS crédible, enchanteur.

Bien à vous, Nihadyou.

lundi 16 juin 2008

Si nous faisions le point "vu d'en bas" sur les joutes intra-muros du PS ?

"L'arbitrage de la Dame, est-il côté coeur ?" (montage Ny)

Que se passe-t-il dans l'immense Galaxie du PS ??

Ce billet c'est juste pour les "gens d'en bas". Jouteurs intellos des cafés de Flore, passez votre chemin, à moins que vous ne vouliez y ajouter une précision utile.

Au PS, il y a les adhérents - membres à jour de cotisation (environ 110 mille) - les militants, des adhérents présents dans leurs sections, très actifs sur le terrain à chaque sollicitation et enfin les sympathisants-citoyens-électeurs, les non-adhérents qui votent généralement PS.
Au PS il y a un paquet de "courants/sensibilités" : c'est un parti démocratique dans l'âme et les gènes ! Une richesse ? dans l'absolu, on peut penser que oui... Les militants et "cyber-militants" s'en donnent à coeur joie... parfois à s'en étriper... il faudra qu'ils apprennent à accueillir large, ne pas stigmatiser les "profanes" néanmoins sympathisants; laisser leur intégrisme sectaire au vestiaire. C'est impératif. Le/la 1er Secrétaire devra revoir les structures de fond en comble; sensibiliser les militants et adhérents à ouvrir leurs bras, motiver avec sympathie les hésitants.
Quand il n'y a pas de direction ferme, ça peut donner à penser aux gens "d'en bas" à un parti-poulailler où ça ne se chamaille que pour le pouvoir, des enjeux mesquins... pour s'en convaincre, il n'y a qu'à parcourir les réactions sur les sites et forums généralistes... vivement que le Congrès de novembre, selon nous bien tardif, ait lieu. Il faudra "ré-enchanter la Gauche" comme le dit Martine Aubry, "additionner les convergences pour mieux les conjuguer", comme le dit Pierre Moscovici.

Par définition, les sympathisants sont potentiellement plus volatiles les jours de vote : ils peuvent très bien voter par ex. Verts/Besancenot/Arlette au 1er tour, pour revenir au candidat PS au 2ème. Cette liberté a coûté cher au 1er tour 2002 avec l'éviction inattendue de Jospin. C'est pourquoi François Hollande a milité ardemment pour le vote PS utile lors de chacun des scrutins qui ont suivi.

Pourquoi dit-on "vote utile" ? Le PS, traditionnellement allié avec le PC (ce qu'il en reste), les Verts + PRG et MRG, constate que la LCR et d'autres groupes d'extrême gauche ne veulent en aucun cas accéder aux responsabilités. Donc, la logique du PS, parti ayant une expérience probante de gouvernement, estime qu'il n'est pas possible d'établir un programme tronc-commun avec ces groupes d'extrême gauche, puisque ceux-ci ne se complaisent que dans l'opposition systématique à tout pouvoir, à fortiori avec économie de marché, régulée ou pas.

Pas mieux avec le Centre : scindé en deux au moins, dont un dit de gauche qui serait mené par Bayrou qui s'oppose à Sarkozy. Bien trop flou : un coup à gauche, un coup à droite comme aux municipales, ce n'est pas fiable. Si le Centre veut s'allier au PS, Pierre Moscovici comme Bertrand Delanoë affirment qu'il faudra que cela soit fait bien avant le 1er tour, et après avoir décortiqué tous les sujets, pour permettre une alliance sûre.

La nouvelle Déclaration de Principes définitivement ratifiée au PS cette semaine, installe entre autres le concept de "l'économie de marché régulée", l'incitation à la création de richesses pour mieux les répartir. L'Etat serait vidé de ses caisses s'il ne peut lever des impôts justes. Pour lever des impôts, il faut des revenus imposables. Ca tombe sous le sens, d'où la stérilité évidente des débats récents sur la compatibilité de ce "libéralisme" ET le "socialisme"...

Autre donne alarmante : Sarkozy a bien envie de rendre au PS un chien de la chienne de Mitterrand, qui avait réussi à semer la zizanie à droite, en permettant à Le Pen de profiter de la proportionnelle. Sarkozy va donc tout faire pour permettre à Besancenot les plus hauts scores. Là, on fait tout pour le "stariser", le peopoliser. Une sérieuse épine en vue...

Tout le monde, y compris au PS, surveille de près la montée de Besancenot dans les sondages; à cela s'ajoute une défection massive - lassitude momentanée ? - de l'électorat historique du PS, dont un bon nombre d'enseignants séduits par la "logique Besancenot"...
Une réalité qui remonte du terrain : selon notre échantillonnage de micro-trottoir, que confirme si besoin est, les sondages des grandes maisons, si c'est Delanoë qui se présente en 2012, il y a presque unanimité en sa faveur, Besancenot étant "moins expérimenté, moins convaincant".

Arithmétiquement, la "Gauche responsable" ne peut gagner seule : PS + PC + Verts + PRG + MRG font env. 40% des voix. Il faudra donc un report massif des voix de NPA (Besancenot) et une partie du MoDem. En 1981, Mitterrand n'a gagné "sur le fil" que grâce à une bisbille à droite entre Chirac et Giscard. Gager sur une implosion de l'UMP en 2012, ne serait pas raisonnable.

A ce jour, vu par une majorité de sympathisants, Bertrand Delanoë semble être donc le seul atout gagnant de toute la Gauche pour 2012. Il en a l'envergure, la faconde, le charisme et la popularité. Il le sait, presque tout le monde en est convaincu au PS. Pour autant, a-t-il intérêt à se faire élire, en 2008, 1er Secrétaire ?? Nous pensons qu'il ne le souhaite pas, ayant intérêt de se réserver pour le Congrès 2011... ce qui lui permet d'affiner ses réseaux, surtout de tenir la promesse envers ses électeurs de Paris : ne s'occuper que d'eux.

On en revient donc à la boucle infernale : les candidats au 1er Secrétariat du PS en 2008 : pour le moment, il n'y en a que deux qui se sont vraiment déclarés, clairement positionnés :

A) Ségolène Royal, qui souhaite présidentialiser le parti pour en faire sa machine de guerre en vue de 2012, ce qui dérange une immense majorité des sympathisants et d'adhérents-militants, sans compter les cadres et les Eléphants.

B) Pierre Moscovici qui s'engage à être d'une loyauté absolue envers tous les candidats potentiels pour 2012, prône la nécessaire rénovation complète du PS, sur base de sa nouvelle Déclaration de Principes votée à l'unanimité. Il privilégie d'abord le QUOI (un travail COLLECTIF : que va-t-on proposer aux Français en 2012) puis des primaires élargies pour élire avec QUI : le/la candidat(e) le mieux en forme pour hisser haut et fort les belles couleurs de la Gauche toute entière.

Vous pensiez qu'il y en a plus que ça ?? Ne pas confondre entre Présidentielle et 1er secrétariat. Evidemment, d'autres se réservent peut-être d'ici au Congrès... en fonction des jeux d'alliances en coulisses...
En politique, les puristes à l'âme sensible n'ont aucune place : l'Art du compromis est le pain quotidien du bon politique.

Spéculons un peu sur la stratégie de Bertrand Delanoë ?

Quelques paramètres :

1) Il sait qu'il a le vent en poupe, qu'il risque d'être le meilleur candidat avec toutes les qualités requises pour permettre enfin à la Gauche de gagner en 2012. A Paris, il fait preuve de ses grandes qualités de gestionnaire, d'homme de terrain, diplomate, avec l'esprit du chef d'équipe qui sait mener ses troupes. C'est un fin tacticien, un homme qui maîtrise parfaitement les rouages de la communication. Assurément un excellent joueur potentiel aux jeux d'Echecs.

Pour 2012, qui a-t-il comme concurrent pour le moment face à lui ? Madame Royal, Monsieur Hollande et peut-être DSK. Fabius se terre, ne joue plus qu'en coulisses. Les quadras qui piaffent (Valls, Peillon, Hamon et d'autres) ? pour 2012, trop tôt, ils peuvent attendre 2017.

2) Hollande et DSK ne peuvent ou ne veulent pas se déclarer pour le moment. Trop tôt, on verra bien en 2011. Eux aussi prônent : d'abord le collectif pour les idées, ensuite le Qui.

3) Au vu et au su des déclarations, tout le monde a fini par rejoindre les propos de Pierre Moscovici : chaque chose en son temps, nous n'éliront notre représentant(e) pour 2012, que lors du Congrès de 2011. Seule, Madame Royal s'obstine à vouloir se saisir du PS dès 2008 imaginant que les adhérents/militants choisiront majoritairement son leadership.

4) C'est là qu'intervient le "jeu des motions". Le PS, c'est d'abord un parti d'idées ! Il faudra en aligner de bien séduisantes pour espérer une adhésion majoritaire. De celle-ci, sera issu le choix du 1er secrétaire. Qui est en train de peaufiner une "Motion" ? Delanoë, Royal assurément... on parle aussi d'une motion Hollande-Dray, éventuellement d'une autre Aubry-Reconstructeurs, et enfin, les soutiens de Pierre Moscovici dont nous sommes, d'une motion Moscovici-Montebourg. A moins qu'entre-temps, des jeux de jambes, des appels de phares, aient permis à certains d'entre eux de s'unir utilement, ça se déclarera en tout dernier moment.

5) Bertrand Delanoë s'entend parfaitement bien avec Martine Aubry : y aura-t-il entente entre eux ? Nous le pensons. Martine pourrait être son 1er Ministre en cas de victoire. Dans ce cas, Bertrand a le choix : soutenir Martine au poste de 1er Secrétaire ou Pierre si pas d'entente réelle avec Martine. Dans tous les cas, Pierre Moscovici, en cas de victoire 2012, sera appelé à participer activement et jouer un grand rôle.

Nos conclusions spéculatives ?

1) Au poste de 1er Secrétaire, ça se jouera entre Martine, Pierre et éventuellement un outsider présenté par Hollande.

2) En 2011, le candidat le mieux en forme qui sera élu haut la main pour représenter la Gauche sera Bertrand Delanoë. Il faut donc qu'il se préserve d'ici 2011, pour être en parfaite forme.

Nous sommes prêts à parier un resto sur ces 2 conclusions.
Bien à vous, Nihadyou.
Liens utiles :